Tencent et Wanda
s’allient contre Alibaba

Retailer News

Retailer News

30 January
2018

Tencent et Wanda s’allient contre Alibaba

Les géants chinois de l’Internet et de l’immobilier promettent de créer, dans un accord à 4,3 milliards d’euros, un « nouveau modèle de consommation ».

(Auteur : Yann Rousseau)

Cinq des plus riches milliardaires de Chine ont enchaîné les rencontres secrètes ces dernières semaines pour mettre sur pied le plus grand accord financier jamais signé, dans le pays, entre desgéants de l’Internet et de l’immobilier. Lundi soir, un consortium d’investisseurs emmené par l’incontournable Tencent Holdings, l’opérateur de l’écosystème construit autour de la messagerie WeChat, a annoncé qu’il allait débourser 34 milliards de yuans (4,3 milliards d’euros) pour acquérir 14 % du géant de l’immobilier chinois Wanda Commercial Properties, la plus grande entité du conglomérat Dalian Wanda Group dirigé par Wang Jianlin.

Lancé dans une immense bataille contre Alibaba pour les consommateurs et leurs datas, Tencent, qui a investi dans JD. com, l’autre grand animateur de l’e-commerce chinois et dans Carrefour Chine, cherche à déployer dans de plus en plus de magasins physiques sa maîtrise du web ainsi que sa solution de paiement WechatPay. Avec son consortium qui regroupe d’ailleurs JD. com, Suning Holdings et Sunac China Holdings, Tencent va pouvoir profiter de l’immense réseau de malls construit par Wanda.

Plus de 3 milliards de clients
A la fin de 2017, le groupe opérait, selon un communiqué, 31,5 millions de mètres carrés d’espace commercial. Ses 235 grands magasins « Wanda Plazas » auraient été visités l’an dernier par 3,2 milliards de clients, dont une grande majorité serait déjà accroc au système WeChat qui revendique près d’un milliard d’abonnés. « Wanda Commercial utilisera les gigantesques ressources online de Tencent, Suning et JD. com ainsi que son propre large réseau offline pour lancer de nombreuses collaborations afin de créer ensemble un « nouveau modèle » de consommation en Chine », a commenté, lundi soir, le groupe immobilier.

Evoquant un accord « win-win », Wanda a accueilli avec soulagement cet énorme investissement qui va lui permettre de gagner un peu de temps dans le rétablissement de sa situation financière.Wang Jianlin, qui s’est précipité depuis la fin des années 2000 dans des investissements délirants dans des propriétés, des hôtels, des cinémas ou encore des parcs d’attractions en Chine mais aussi à l’international, s’est retrouvé, l’an dernier, dans le collimateur des autorités de Pékin.

Alarmé par l’énorme niveau d’endettement du groupe, et d’une poignée d’autres conglomérats immobiliers, le pouvoir communiste, qui craint un « risque systémique », a soudain incité les banques du pays à freiner leurs prêts à ces sociétés trop ambitieuses et les a poussées à assainir aux plus vite leurs finances. La presse d’Etat s’est ainsi déchaînée contre ces « rhinocéros gris » de l’économie, jugés trop massifs et au comportement trop imprévisibles.

Un virage stratégique
Pour redresser ses comptes, Wanda Group a multiplié les cessions d’actifs ces derniers mois et s’est retirée de nombreux programmes immobiliers. Il devait encore rembourser une poignée d’investisseurs institutionnels qui l’avaient aidé en 2016 à retirer sa branche immobilière Wanda Commercial Properties de la bourse de Hong Kong. A l’époque, le conglomérat avait promis à ces investisseurs, qui avaient acheté 14 % du capital de l’entreprise, de généreusement les récompenser lors de l’introduction de la même société sur la place de Shanghaï, alors perçue comme offrant une meilleure valorisation aux titres du groupe. Mais ce projet de cotation a pris du retard et les investisseurs pressaient Wanda de tenir ses promesses. L’opération montée par Tencent permettra d’apaiser ce front et d’aider progressivement Wanda Properties à faire évoluer son modèle économique.

Plutôt que de détenir directement des actifs immobiliers, il se propose d’en céder une large part et de se transformer en un gérant avisé de ces malls, hôtels et autres cinémas. Lundi soir, la direction a d’ailleurs annoncé qu’elle changeait de nom pour illustrer ce virage stratégique et se ferait désormais appeler « Wanda Commercial Management Group ».

Source: lesechos.fr

#Tags

suvisející články

komentáře

0 thoughts on “Tencent et Wanda s’allient contre Alibaba”

Leave a reply

Required fields are marked *